" />

Se loger et déménager hors France

Se loger et déménager hors France
Se loger et déménager hors France

Comme pour la France, l'armée possède un organisme pour loger ses militaires et leur famille, sans avoir à chercher.

Le militaire doit remplir des formulaires, à n'en plus finir, doit harceler les différents bureaux pour savoir où en est le dossier, etc... A part cela, tout se passe bien.

Beaucoup de documents et d'informations sont donnés par l'armée, notamment pendant la journée de formation, à Paris.

Ils expliquent la différence entre les logements domaniaux (qui appartiennent à l'armée) et ceux des particuliers.

Tous les logements sont meublés. Il y a le nécessaire (lits, table et chaises intérieurs et extérieurs s'il y a un jardin, frigo, lave-linge, gazinière, four, meubles de salon). C'est simple mais fonctionnel. Il y a possibilité de demander un complément de meubles, surtout quand on loge cher un particulier. Celui-ci n'est pas obligé d'acheter des meubles en plus. Par exemple, il faudra peut-être demander des bureaux pour les enfants, ou des meubles spécifiques aux tous petits. Mais c'est ton militaire qui en fera la demande, quand vous serez sur place (à part pour les meubles de bébé, il vaut mieux avoir prévenu avant). Tout est prévu, il suffit juste de demander. Aucune recherche n'est à faire de la France.

Le petit électroménager, le micro-onde, la télévision, l'ordinateur et autre ne sont pas compris dans les meubles. N’oublies pas de les mettre dans la caisse.


 

Petit détail qui tue, renseigne toi du courant électrique utilisé dans ton futur pays. En Polynésie, par exemple, c'est du 60 hertz. Donc pas de radio-réveil (même acheté dans le pays) qui ne fonctionne pas avec des piles.


 

Quand un logement est attribué (si personne n'a abandonné ton dossier sur un bureau), ton militaire recevra une attestation d'hébergement.

Cela ouvre des droits, pour les billets d'avion par exemple. Papier a garder précieusement, car Saint Graal tant que tu n'as pas ton contrat EDF dans la version du pays d'accueil.


 

Ce qui est bien dans l'armée, c'est le parrainage. Le militaire remplacé s'occupe du logement de son remplaçant. Il va voir où se situe le logement. Il envoie des photos. Il y apporte une popote prêtée par l'armée (deux casseroles, deux poêles, une passoire, quelques plats, un service pour 6 personnes, des bols, des ustensiles de cuisine de base). Il remplit le frigo de l'essentiel. Les militaires communiquent par mail et se disent ce dont il y aura besoin.

Bien sûr, on ne parle pas de faire des courses pour le mois. C'est juste pour les petits-déjeuner, de l'eau (pas toujours potable au robinet), du lait (ou pas, suivant le pays), du papier toilette, une éponge, du produit vaisselle,...

Ce qui est acheté devra être remboursé. Alors n'en demandes pas trop. Il vaut mieux faire ses courses soi-même. Surtout que la note peut vite monter. Après tout dépend du pays où tu iras et de ton heure d'arrivée. Si tu arrives avec toute la petite famille en pleine nuit, un samedi soir, tu seras bien contente ou content d'avoir quelques conserves dans le placards (mieux, des pâtes, c'est le rêve quand on a des enfants).

Le parrain ouvre également les compteurs.

Tu vas devoir ouvrir un compte en banque via internet, dans ton futur pays. Quand ce sera fait, ta nouvelle banque t'enverra ton contrat par mail et par poste. Dans le mail, il y aura ton RIB. Ce RIB devra être transmis au parrain de ton militaire pour l'ouverture des compteurs.

Il faut être conscient que c'est une question de confiance entre le parrain et son filleul.


 

Mais le plus dur, c'est l'attente. Car pour une mutation hors France, ton militaire est pressenti (cela veut dire que rien n'est sûr).

Tant qu'il ou elle n'a pas le papier officiel, eh ben.... tu ne peux rien mettre en marche de concret.

Par exemple, ton militaire commence des démarches pour les déménageurs, mais n'a pas d'adresse de livraison, ou de date d'arrivée.

Les mutations sont officielles fin mars, début avril. Quand tu es pressenti en novembre et qu'il faut parfois plus de 2 mois pour faire parvenir la caisse maritime au pays d'accueil (surtout pour la Polynésie), cela fait grincer des dents.


 

Comme pour la France, il sera donné ou conseillé à ton militaire une liste de déménageurs. Il doit faire au moins deux devis (deux déménageurs différents minimum) et le moins cher a gagné le contrat.

Attention toute fois. Le déménageur le moins cher n'est pas forcément le mieux. Soyez vigilants. Il faut bien vérifier ce qui est facturé. Ne pas prendre un devis avec monte-charge si tu es et/ou sera en rez-de-chaussée.

Le devis devra comprendre le déménagement de la caisse maritime et celui du repli, qui se fera avant que tu ne rendes ton logement actuel (donc à deux dates différentes).

 

La caisse maritime

Avec caisse maritime, ce n'est pas pareil que groupé. Pour une famille de 4 personnes, par exemple, nous avons droit à 11m³, avec les emballages, plus une toute petite voiture. Cela veut dire que la caisse maritime est comprise dans les 11m³. Il faudra demander quel cubage fait la caisse et la déduire, pour connaître le cubage réel de tes affaires. Alors qu'en container, tu auras le cubage complet.

Si tu as un déménageur qui te dis le contraire, oublie le. C'est bien noté dans les documents de l'armée (emballage compris). C'est pareil pour la voiture, on n'a pas le droit de la remplir de cartons. Si tu te fais prendre, c'est toi qui sera dans le m...

Renseigne toi bien des taxes pour tout. Les appareils électriques (télévision, ordinateur et autre peuvent être taxés s'ils ont moins de 6 mois).

En Polynésie, par exemple, il est préférable d'acheter une nouvelle voiture que d'amener la sienne. La taxe est ... comment dire … ne cherche pas, c'est moins chère de racheter une voiture d’occasion que t’amener la sienne.

Mais dans d'autres pays, c'est rentable, quitte à la revendre sur place en partant.

Suivant où tu vas, tu peux prendre groupé. Mais si tu vas dans un coin paumé, en pirogue, ou en Afrique, oublie le groupé. Rien ne vaut une caisse maritime scellée.


 

Personnellement, je conseille la caisse maritime. Cela peut-être folklorique. Nous avons pris le déménageur AGS. En France, pas de problème, le service est impeccable. A Tahiti, c'est... (voir les photos qui accompagnent l'article)


 

Il te faudra faire des chèques à l'enlèvement :

  • un chèque de la somme moins 10%,

  • un chèque des 10% restant,

  • un chèque pour compléter l'assurance te sera demandé si la valeur de tes biens dépasse le forfait de l'assurance compris dans le devis. Mais cela n'est pas une obligation.

Le déménageur le tire premier chèque le mois d'après, quand l'armée te verse le remboursement. Il est possible de demander au déménageur de repousser le paiement, s'il y a du retard.


 

Le repli


 

Tu n'es pas obligé de revendre tes meubles et le reste de tes affaires.

Toute fois, il faut savoir que le garde-meubles sera à vos frais. Mais tu as le droit de mettre tes affaires au repli chez un membre de ta famille ou chez des amis (donc gratuit pour toi). Et tu pourras les déménager dans ton nouveau logement gratuitement, quand tu rentreras en France. Cela sera à prévoir avec le déménageur lors de ton retour. Ne l'oubli pas. Ce serait dommage de payer, alors que tu y as droit.

Il te faudra, également, faire des chèques à l'enlèvement :

  • un chèque de la somme moins 10%,

  • un chèque des 10% restant,

Le chèque de l'assurance n'est pas nécessaire.


 

Dans tous les cas, la vaisselle et les objets fragiles sont aux bons soins des déménageurs. La télévision, même si vous avez le carton, fait parti des objets fragiles. Vous leur mettez à disposition le carton et vous les laissez faire. Ils s'occupent également des vêtements qui doivent rester sur penderie. Ils auront des cartons exprès pour cela.

Toutes les informations pour les cubages (caisse maritime et repli) seront données par l'armée.

Si là-bas, vous souhaitez déménager pour convenance personnelle, tout sera à vos frais.


 

J'espère avoir été claire et suffisamment complète dans mes explications.


 

Cet article parle essentiellement du logement et du déménagement.

Mais il ne faut pas oublier que partir dans un pays étranger, même si c'est un département ou territoire français, demande beaucoup de préparatifs. Surtout si tu as des enfants.

Pour les plus petits, cela ne posent pas toujours le plus de problèmes. Quand tu arriveras, tu t'occuperas d'aménager au mieux tes petits bouts.

Mais si tu as des adolescents, ce sera peut-être plus compliqué. Si tu as des lycéens, prends y toi dès le mois de mars. Surtout s'ils veulent faire un bac pro ou une filière spécifique. Il n'y a rien de plus rageant d'arriver dans un pays et de te rendre compte que les lycées (même les privés) sont déjà au complet, voir déjà fermés. Il existe des procédures internets. Moi perso, je suis passée à côté, confiante dans le système. Et maintenant, j'espère le moins pire et je me prépare à envoyer des lettres de motivations en béton, en espérant qu'un jeune ne se pointera pas à la rentrée, dans la formation de ses rêves de mon adolescente. Mais, dans tous les cas, ils doivent te donner une solution. Donc on verra.

Pareil si tu as un enfant avec un handicap. Les dossiers MDPH doivent être envoyé au plus tôt (dès que tu as le papier officiel de mutation). Il y a toujours un organisme référent (voir avec ton enseignant référent de France). Il faut juste prendre la peine de se renseigner et de chercher. Mais c'est pareil, même quand tu déménages en France. Il y a juste parfois les décalages horaires qui ne permettent pas d'appeler.

Ne pas oublier de se faire radier de la CAF au dernier moment pour ouvrir des droits dans le nouveau pays. Le plus dur, c'est de récupérer les attestations, car tu n'as pas toujours internet de disponible quand tu arrives.

Pareil pour la sécurité sociale. Avec toute fois un bémol, il faut attendre d'avoir toutes les affiliations et attestations avant de résilier.

Attention, certain pays n'ouvrent pas de droits aux ASSEDIC. Les droits en France peuvent être arrêtés et remis en marche quand tu rentreras.

Pareil pour les impôts, il peut y avoir des taxes mais pas d'impôts sur le revenus et/ou d'habitation (ça c'est que tu bonheur). Cependant, il faudra renoncer à vos livrets populaires, aux livrets jeunes et probablement à d'autres auxquels je n'ai pas pensé. Donc bien se renseigner auprès de ta banque.

Si tu comptes acheter une voiture, ne fais pas comme moi. Idiote que je suis, j'ai mis mon relever d'informations au repli. C'est ballot, sans internet, ni imprimante, j'ai l'air fine. Après, l'assureur te fait confiance, ou pas, et dans le meilleur des cas (comme pour moi) te donne un mois pour régulariser.


 

J'ai probablement oublié des choses. Cela sera l'occasion d'un autre article.


 

Dans tous les cas, bon courage !


 


 


 

Thème Magazine -  Hébergé par Overblog